Skip to content

La grande distribution : nouvelle alliée des producteurs ?

by sur 5 octobre 2011

Producteurs locaux et grande distribution n’ont pas toujours été sur la même longueur d’onde. En cause : la marge jugée trop importante prise par les super et hypermarchés sur les produits non transformés comme les fruits ou les légumes. Mais l’avènement du circuit court et des politiques de mise en avant des producteurs locaux par certaines enseignes d’hypermarchés pourraient changer la donne…

Les conflits entre producteurs et agriculteurs ont été nombreux ces dernières années. Les groupes de grande distribution sont accusés d’imposer des marges trop importantes entre l’achat auprès du producteur et la vente en magasin. A l’origine de ces accusations, les producteurs bien sûr, mais aussi le ministère de l’agriculture qui a commandé l’année dernière une étude auprès de l’observatoire des prix et des marges sur les produits agricoles. Ainsi, la grande distribution prendrait plus de 20% de marge sur certains produits comme le jambon et les fruits et légumes semi-perissables comme la pomme. Au delà des marges sèches, l’importance du nombre d’intermédiaires en grande distribution a aussi sa part de responsabilité dans la hausse des prix en rayon. Ainsi, la majeure partie des produits alimentaires passent par un minimum de deux intermédiaires.

Or, les circuits courts tels qu’ils sont définis au sens légal du terme, ne sont composés que de zéro à un intermédiaire ; ce qui semble marquer une profonde incompatibilité entre circuits courts et grande distribution. Pourtant, ces dernières années, de nombreuses actions sont mises en place par les grandes surfaces pour valoriser le lien qui les unit avec les petits producteurs. Par exemple, les centres E.Leclerc ont lancé les « Alliances Locales », un programme permettant aux « locavores » de mieux retrouver les produits passés par un circuit court. Même engagement chez la chaîne Super U avec « U Eco raison ».

Cet appel du pied de ces grandes surfaces (gérées par des groupements indépendants) vers les producteurs locaux sonne comme un appel à la trêve. Après s’être longtemps déchirées, les deux parties trouveront-elle un accord gagnant-gagnant ? Reste encore à persuader les consommateurs que la grande surface est le lien privilégié avec les producteurs locaux.

From → Circuit court

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s