Skip to content

1001 pattes débarquent dans nos assiettes

by sur 6 novembre 2011

Depuis des années les Hommes sont dans une mentalité de consommation, et de plus en plus de surconsommation. L’eau, l’électricité, le carburant, et bien sûr : la nourriture.

Certains aliments vont bientôt manquer, il va donc falloir recycler! Et pour ce faire, plusieurs options s’offrent à nous. Au lieu de la vache, prévoir du kangourou, troquons le saumon et le poulet pour des insectes et des méduses! La FAO, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, met en avant les enjeux et les dangers de la surconsommation et propose des solutions de rechange. Mais solution de rechange ne signifie pas choix pour autant. En effet, « la mathématique est implacable », la population augmentant, il va falloir « revoir l’univers culinaire de chacun.

Manger des insectes pour survivre

Mais les insectes ne sont pas une alternative pour tout le monde, pour les pays pauvres, cela représente plutôt un antidote à la malnutrition. Et la FAO n’est pas la seule de cet avis, le gouvernement français s’y met aussi et prône la nutrition par les insectes. Il explique que la consommation humaine d’insectes, l’entomophagie, est une pratique traditionnelle dans certaines régions d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Une information que l’on connaissait déjà, mais les insectes sont-ils vraiment nutritifs? Oui nous répond la FAO, puisque c’est une « source de protéines considérable » et qu’ils sont également riches en minéraux. Certaines chenilles constituent un plat courant pour un gros pourcentage de la population de la République Centrafricaine, de la République démocratique du Congo et du Botswana. Mais certaines espèces d’insectes sont même considérées comme des « mets de choix », telle que les larves d’abeille au miel ou les araignées frites.

Les insectes sont donc un aliment intégré à l’alimentation en Afrique, Asie et Amérique latine. Cela nous le savions. Mais sommes-nous prêts, nous Européens, à les faire également entrer dans notre consommation pour le bien de tous?

From → Consommation

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s