Skip to content

Cinq fruits, cinq légumes et… des pesticides tous les jours

by sur 24 novembre 2011

Les fruits et légumes, pierre angulaire de l’alimentation santé… Ils protégeraient du cancer, des maladies cardio-vasculaires et auraient bien d’autres vertus. Vrai ! Mais à coté de ce tableau idyllique se dresse un autre constat moins reluisant. Entre les vitamines et les minéraux si bénéfiques, se cachent de terrifiantes traces. Des fruits ou des légumes peuvent en effet présenter des taux anormalement élevés en pesticides. Heureusement, la tendance est à l’amélioration croissante de la situation.

L’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) rend un rapport chaque année après analyse d’échantillons, pas moins de 68 000 au total provenant de fruits et légumes commercialisés dans toute l’UE, ainsi que de Norvège et de d’Islande. Objectif : vérifier si la LMR (limite maximale en résidus) est bien respectée. Jusqu’à 834 substances chimiques pouvaient être détectées par les contentieux scientifiques. Un travail de longue haleine! Les analyses rendent chaque année des résultats très attendus. En 2011, les chiffres portent sur des fruits et légumes prélevés en 2009.

La présence de pesticides dans les fruits est très surveillée. Photo S. Red, licence CC

Les résultats sont plutôt satisfaisants. 97,4% des produits étudiés sont conformes aux normes en vigueur. Une progression est donc enregistrée. En effet, lors du dernier rapport, ce taux était de 96,5%. Une amélioration significative donc, même si l’objectif affiché reste toujours la perfection, le 100%. Au rayon des satisfactions, le bio qui tire son épingle du jeu. Non seulement, les fruits et légumes issus de cette agriculture ne dépassent jamais la ligne jaune, la fameuse LMR, mais seuls 2% d’entre eux présentent des traces de pesticides (souvent dues à de malencontreuses contaminations d’autres cultures).

Mais ce constat reluisant ne doit pas cacher une autre vérité indubitable. 37,74% du reste des fruits et légumes (agriculture intensive donc) présenteraient des pesticides et autres résidus chimiques. Pire, 25% des végétaux de cette même base contiendraient des traces de plusieurs produits. Jusqu’à 23 différents pour le raisin ! Un sacré cocktail… Dur à imaginer, mais il s’agit bien là du dernier de la classe. Les pesticides semblent en effet encore prospérer dans les vignes européennes. Plus de 75% des échantillons de raisins étudiés présenteraient des résidus chimiques.

Pour être sur de ne pas avaler de pesticides en croquant dans un fruit, le bio semble être le seul recourt.

Les raisins semblent plus touchés que les autres fruits par les pesticides. Photo Maureen Shaughnessy, licence CC

Pour aller plus loin :

Les pesticides dans notre environnement

2 commentaires
  1. loup bureau permalink

    C’est pas vrai!

  2. Faut bien laver les fruits avant de les manger Loup !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s