Skip to content

Alimentation : les ententes illicites pourchassées

by sur 20 avril 2012

Depuis sa création il y a un an, l’Autorité de la concurrence traque et sanctionne les ententes illiicites entre producteurs, notamment dans le secteur de l’alimentation.

« L’Autorité de la concurrence est une autorité administrative indépendante, spécialisée dans l´analyse et la régulation du fonctionnement de la concurrence sur les marchés, pour la sauvegarde de l´ordre public économique. » Voici, telle quelle, la définition de l’organisme sur son propre site Internet. Plus simplement, l’autorité, créée en mai 2011, s’assure de la transparence des rachats de sociétés par d’autres. Son autre champ d’action concerne la traque des ententes illicites entre les entreprises, qu’elle n’hésite pas à sanctionner à coups d’amendes mirobolantes. Et durant ce mois de mars, c’est le secteur de l’alimentation qui a pris cher.

Farines, endives, croquettes animales, yaourts. Ces quatre types de produits ont été épinglés par l’autorité. En cause, une entente entre producteurs pour négocier les prix. Passage en revues de ces « prunes » pas si délicieuses que ça.

  • Le 6 mars dernier, les producteurs français d’endives, premiers au monde, ont été punis avec une amende de 3,6 millions d’euros, pour sanctionner une entente qui durait depuis 14 ans. Les producteurs assument cette entente, et la justifient par le fait « d‘éviter des périodes de vente à perte, désastreuses pour les entreprises », sans jamais vouloir « porter atteinte aux intérêts des consommateurs ». Les producteurs , «outragés », ont manifesté devant le ministère de l’agriculture quelques jours plus tard (en video).
  • Une semaine plus tard, ce sont les meuniers français et allemands qui sont pris par la patrouille. L’Autorité s’est estimée roulée dans la farine depuis 40 ans et impose une amende de 242,4 millions d’euros ! Deux raisons à l’origine de cette sanction. Tout d’abord, un pacte de non-agression mutuelle entre les deux pays, limitait les volumes d’exportation. Une entreprise de meunerie allemande a dénoncé cette entente et s’en est sortie indemne. Pour cette entente, le gendarme de la concurrence à prononcé une sanction de 95,5 millions d’euros contre ce qu’elle n’hésite pas à appeler le « cartel franco-allemand ».

Concernant la deuxième raison invoquée, c’est le verrouillage des prix entre grande distribution et hard discount sur ces quatre dernières décennies. Valeur de l’amende : 146,9 millions d’euros. Il va falloir mettre la main à la pâte pour rembourser ces montants…

  • Encore une semaine plus tard, c’est au tour des fabricants de croquettes animales de se faire punir pour « avoir limité la concurrence au stade de la distribution en gros de leurs produits », entre 2004 et 2008. Les groupes Nestlé, Mars Incoporated, Colgate-Palmolive et leurs filiales sont condamnés à verser une amende de 35,3 millions d’euros.
  • Désormais, c’est vers les industriels du yaourt que l’autorité de la concurrence s’attaque. Pas d’amende, mais l’enquête suit son cours. C’est le journal Les Échos qui a révélé l’affaire il y a quelques jours. Les industriels Lactalis, Yoplait, Novandie (Mamie Nova et Andros) sont soupçonnés de limiter la baisse des prix lorsqu’ils vendent leurs yaourts aux marques distributeurs. La aussi, ces grands groupes risquent de grosses amendes.

Si il ne fait aucun doute que l’autorité de la concurrence semble remplir ses missions avec du zèle, certains experts de l’économie s’inquiètent peut-être sur cet excès, qui pourrait pénaliser le système économique.

Alexandre Teireura

Publicités

From → Consommation

One Comment
  1. lutter contre les ententes mutuelles sur les tarifs cest se battre contre des moulins a vent, chaque jour des ententes se créées discretement, cest perdu davance

    Mélissa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s